PRÉSENTATION

Lucie Forté est sociologue, maître de conférence au laboratoire CRESCO de l'Université Paul Sabatier (Toulouse, France).

Ses objets de recherche s’inscrivent dans la problématique transversale du CreSco autour de questions liées aux inégalités et à la thématique de l’éducation/la formation. Combinant une approche qui analyse les structures sociales et les interactions, ses travaux s’intéressent plus particulièrement à la manière dont les contextes et les socialisations nourrissent (et structurent) les engagements dans des parcours individuels ou collectifs.

Elle pilote actuellement un projet de recherche ACORDA qui traite de l’orientation post-bac des élèves inscrits dans les sections sportives rugby de l’académie de Toulouse (2021-2022). L’objectif de ce travail consiste à analyser les effets de ces dispositifs sur les parcours estudiantins et sportifs : dans quelle mesure le passage par ces dispositifs, contribue-t-il au renforcement, à la réduction ou à la recomposition des déterminismes de genres, sociaux et territoriaux ?

THÈSE DE DOCTORAT

Lucie Forté a soutenu sa thèse de doctorat en 2008 :

Forté, L. (2008), Les carrières des athlètes de haut niveau. Approche sociologique de la fabrication et de l'expression de l'excellence sportive. Thèse soutenue en décembre 2008 à l'Université de Toulouse III. Membres du jury : Christine Mennesson (co-directrice), Jean-Paul Clément (co-directeur), Vérène Chevalier, Jacques Defrance (rapporteur), Sébastien Fleuriel (rapporteur), Charles Suaud.

Elle a siégé dans le jury de thèse de Grégoire Duvant et participé à 2 comités de suivi de thèse.

Duvant, G. (2020), Sociologie des arbitres de football de l’élite internationale. Parcours, institutions, épreuves. Thèse de Doctorat STAPS soutenue à l’Université d’Artois le 26 novembre 2020 devant un jury composé de Géraldine Rix-Liévre (Rapporteure), Olivier Le Noé (Rapporteur), Williams Nuytens (co-directeur), Didier Demazière (co-directeur), Oumaya Hidri-Neys (examinatrice), Lucie Forté (examinatrice).

PUBLICATIONS

Brunaux, H., Doga, M., Forté, L., Jacolin-Nackaerts, M. et Salaméro, E. (2022), "Usages du yoga et ''gestion des émotions'' à l'école, Tréma n°57

Doga, M., Forté, L. et Mourchid, M. (2022), « Lucas, À tout rompre ». In Solini, L., Yeghicheyan, J. et Mennesson, C., Les déplacés. Portraits de parcours de jeunes sous main de justice. Editions Champ social, p. 93-143.

Forté, L., Gaborit, E., Terral, P. (2021) « S’engager dans un programme d’ETP en oncologie : effets croisés des socialisations et des interactions en séances sur les formes et le sens de l’engagement », Sciences sociales et santé, 39(4), p. 75-103.

Gaborit, E., Terral, P., Genolini, JP. et Forté, L. (2021), « Récit de soi en éducation thérapeutique du patient : valoriser des biographies ajustées au registre clinique », Santé Publique, 33(3), p. 359-368.

Forté, L., Barrau, S. et Mennesson, C. (2021), « Quand les bacheliers professionnels déjouent les pronostics scolaires – les déterminants d’une orientation « réussie » vers une licence Staps qui ne leur était a priori pas destinée », L'orientation scolaire et professionnelle, 50(4), p. 593-621.

Forté, L. (2020). Devenir athlète de haut niveau. Une approche sociologique de la formation et du développement de l’excellence sportive. Paris : Editions l’Harmattan (collection sports en société – préface de Jacques Defrance).

Forté, L. (2019), « Stéréotypes « raciaux » dans la presse sportive. Une analyse des mécanismes conduisant à la production d’énoncés « racialisants » », Questions de communication (n°35), p. 68-82.

Forté, L. (2019) « Capacité limitée et égalité des chances d’entrer en licence STAPS – premiers résultats d’une enquête monographique de quatre ans (2012-2016) », Sciences sociales et sport (n°14), p. 51-73.

Forté, L. (2018), “Sport as a vocation: The effects of injury on the socialization processes involved in the production of sporting elites”, International Review for the Sociology of Sport, First Published July 15, 2018 Research Article

Forté, L. (2018), « les effets socialisateurs de la blessure : de l’érosion au renforcement des vocations athlétiques de haut niveau », Sciences sociales et sport, (n°12), p. 85-111.

Mennesson, C. et Forté, L. (2018), ‘‘Gender construction in sports, family habitus and « gender regime »’’, Society register 2(1), p. 99-112.

Forté, L. et Charlot, V. (2013), « Stéréotypes raciaux et sport de haut niveau : Une analyse comparative de la figure médiatique de l’athlète « blanc » ou « noir », Revue Européenne de management du sport n°37.

Forté, L. et Mennesson, C. (2012), « Réussite athlétique et héritage sportif », SociologieS.

Forté, L. (2010), « Blacks » versus « Blancs » ? Une analyse des processus d’identification à l’œuvre chez les athlètes de haut niveau, Migrations et société n°128, p. 11-24.

Forté, L., (2006), « Approche sociologique de l'engagement sportif : la question du non renouvellement des licences des jeunes athlètes de haut niveau », in Roger, A. (dir.), Regards croisés sur l'athlétisme. Paris : éditions AFRAPS.

Forté L. (2006), « Fondements sociaux de l’engagement sportif chez les jeunes athlètes de haut niveau », Sciences et Motricité n° 59, p. 55-67.  

RESPONSABILITÉS COLLECTIVES

Lucie Forté est actuellement directrice adjointe du CreSco (2021-).

Par le passé, elle a occupé diverses fonctions, parmi lesquelles

- Directrice des études en L1 (2017-21)

- Membre (nommée) du CNU (2015-2019)

- Membre du Copil Univ’Si de l’Université Paul Sabatier (2019-20)

- Membre de la commission égalité active de l’Université Paul Sabatier (2013-15)

- Membre de la commission pédagogique de la F2SMH (2011-2014 et 2017-21)

- Co-responsable de la 2ème année de Licence Staps (2011-2014)

- Responsable des dispositifs d’aide à la réussite en Licence (2009-2015)

- Responsable des dispositifs d’information des lycéens (2009-2015)

- Référente BAIP au sein de l’Université Paul Sabatier (2008-15)

- Créatrice et co-responsable de la cellule d’aide à l’insertion professionnelle de la F2SMH  (2008-2014)